Bartabas murmure à l’oreille du « Caravage »

Bartabas murmure à l’oreille du « Caravage ».
Il caravaggio, le célèbre peintre italien serait-il le nouveau mentor de l’écuyer Bartabas ? En réalité le « Caravage » en français est un cheval alezan qui sera l’objet de toutes les attentions de la nouvelle performance du fondateur du Théâtre de Zingaro. Un spectacle dit-on « onirique » qui se tiendra dans des lieux chargés d’histoire de la Capitale et ce gratuitement encore 4 jours.
Hasard ou coïncidence, les deux hommes sont intimement liés par un talent reconnu mais aussi un tempérament colérique et violent qui leur ont valu des démêlés avec la police (en 2008 Bartabas n’obtenant pas les fonds souhaités pour son spectacle à Aubervilliers avait détruit les locaux du Conseil Régional).
Alors pour à ce spectacle ephémère point de chandeliers seront nécessaires puisqu’il ne s’agit ni de courses, ni de compétition, ni d’obstacles..
Mais un seul handicap, la nuit, du moins jusqu’aux aurores puisque Bartabas ouvre le bal des équidés à 5 heures. Alors si le favori est bien le Caravage et son chef de piste, l’outsider devrait être l’outil de communication qu’il soit parole, corps chahutants ou sonnerie de portable que vous aurez oublié d’éteindre… Car early birds, prenez garde à vous car vous l’aurez compris, il n’y aurait qu’à l’oreille des chevaux que l’homme sait murmurer..
Bien entendu je ne manquerai pas de faire le fameux compte rendu même si je vais pour cela devoir sortir du traditionnel rond..
Et puisque c’est un spectacle qui a pour origine le festival d’Avignon nous en profitons pour saluer l’actuel et excellent, atypique et sensuel, l’onirique et tziganesque spectacle TABU, de la compagnie NoFitState Circus. Même si ce soir est leur dernière représentation au Festival off… la tournée européenne est à surtout ne pas manquer !

ChevauxIl caravaggio, le célèbre peintre italien serait-il le nouveau mentor de l’écuyer-metteur en scène Bartabas ? Hasard ou coïncidence, les deux hommes sont intimement liés par un talent certes reconnu mais aussi un tempérament colérique et violent qui leur ont valu des démêlés avec la police (en 2008 Bartabas n’obtenant pas les fonds souhaités pour son spectacle à Aubervilliers avait endommagé le bureau du directeur de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile de France et avait été placé en garde à vue).

©mademoiselleStéfane_2009

En réalité le « Caravage » en français est un cheval alezan (couleur dorée, cuivrée) qui sera l’objet de toutes les attentions de la nouvelle performance du fondateur du Théâtre de Zingaro. Un spectacle décrit ce matin par le Ministre de la Culture comme « onirique et poétique » qui se tiendra le temps encore de 4 représentations dans des lieux chargés d’histoire de la Capitale et ce gratuitement.

Alors pour à ce spectacle éphémère point de chandeliers seront nécessaires puisqu’il ne s’agit ni de courses (dommage pour un propriétaire de purs sang), ni de compétition..ni d’obstacles..Quoique la nuit, handicap majeur pour les yeux encore mi-clos du public, ne neutralisera par Bartabas qui a choisi d’ouvrir son intimiste bal des équidés à 5 heures et le fait évoluer jusqu’aux aurores.

Alors si le favori est bien le Caravage et son chef de piste tempétueux, l’outsider sera l’outil de communication sous sa forme la plus variée : parole, corps chahutants, sonnerie de portable… Prenez garde, early birds, vous l’aurez compris, il n’y aurait qu’à l’oreille des chevaux que l’homme sache murmurer..

Les+
Ce spectacle ayant pour origine le festival d’Avignon nous en profitons pour saluer l’actuel et excellent, l’atypique et sensuel, l’onirique et tziganesque spectacle TABU, de la compagnie NoFitState Circus, dont la dernière représentation est ce soir même sur l’île de la Barthelasse au Festival off… Toutefois la tournée européenne se poursuit en Ecosse et en Hollande…A surtout ne pas manquer !

2 réflexions au sujet de « Bartabas murmure à l’oreille du « Caravage » »

  1. Intimité magique de quelques centaines de personnes.

    Reunies dans la nuit, le silence… la pudeur.

    Voir se dérouler devant nous… ombre devenant couleur… cette reprise de travail… souple… fluide… Légère…

    Souffle d’un cheval en plein Paris.

    J'aime

  2. Mademoiselle Stefane

    Puisque votre article dénonce le caractère tempétueux de l’artiste… et la mise en garde que vous faites quant aux possibles « outsiders » qui pourraient s’inviter… permettez moi d’en témoigner.. à ma facon.

    Alcove nocturne.. le silence est de mise.. les flashes proscrits.
    Quoi de plus naturel… de respecter ce que chacun est venu chercher pour rever.

    Il n’y eut pas la moindre sonnerie de portable… pas le moindre parole trop haute.. et pourtant.

    Malgrés l’interdiction, plusieurs flashes se seront declenchés, dechirant l’âme même du spectacle: « Lever de soleil »…

    Vulgaire

    Comme ces lampes d’assistance d’AF qui crepitent en vain…

    Vulgaire

    Irrespectueux…

    Alors oui… Bartabas pourrait s’en agacer… comme nous… comme moi…

    Et pourtant, me direz vous… j’ai tenté moi même de prendre une photo.
    J’ai coupé l’écran arriere
    Mon boitier est depourvu du moindre flash intégré
    J’ai desactivé la lampe d’assistance AF

    Mais parce que 5 personnes du staff étaient venues s’installer juste derriere moi (arf), que mon appareil est plus volumineux qu’un téléphone portable.. une main s’est posée sur mon épaule pour me dire doucement « Monsieur..c’est interdit »…

    Je n’ai pas dérangé le « Lever de Soleil ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s