Arty ficelle

Le Grand Palais de Paris me fascine encore plus depuis la réfection de sa divine toiture à ciel ouvert. Depuis hier, il reçoit en son entre, laVerrière du Grand Palais en temps de Fiac FIAC. Jusqu’à dimanche 25 ocotbre, La Foire Internationale d’Art Contemporain, va tenir en émoi, les cultiveux, les arretisstes, les arrivistes aussi, les modeux, les richeux et.. les curieux. Quoique à 28€ l’entrée, faut être sacrément curieux de nature. En fait, je plaisante mais la Foire Internationale d’Art Contemporain c’est quand même sympa ! J’avoue qu’entre les commentaires qui sont arrivés à mes oreilles et le spectacle dans les allées, je ne saurais dire ce que j’ai préféré. Accompagnée d’un artiste graffer (si si ca existe et c’est pas mal du tout, cf. mon article…), je débute ma visite de trois heures (minimum) entre les différentes galeries, les bonnes et les moins bonnes découverte.

Les messieurs fortunés sont venus montrer leur escorte raffinée, blonde (souvent allez savoir pourquoi), échassée mais aussi cultivée. Oui, c’est quand même un minimum quand on s’arrête devant un tableau noir plein de croutes, d’y reconnaître le Madame, ne soyez pas ébahie..la toile de Soulage est derrière !travail de maître Soulage… Les dames et demoiseaux, aux collants bleus electriques, les élégantes héritères et les oeillades, que les uns et les autres ou vice et verca, me plait aussi beaucoup. Des mots Mûrs acheteurs ou jeunes traders du CAC ?fusent de part et d’autre. A droite, un cinquantenaire négocie dur  31 000 ! – non ce n’est pas votre poids en m&ms – Aussitôt on lui rétorque « ah non, je suis déjà descendu à 31500… » Je me dis qu’effectivement il exagère de demander une réduc.. ici…

Puis je m’arrête devant une projection de carré lumineux, mon voisin dit à sa femme.. « Bon là je décroche »… Ah bon c’était pas déjà fait depuis 1h30  ? (sourire).

La bas au loin, j’aperçois, une photo dont la mise en scène représente un couple faisant l’amour au milieu d’un mélange entre décharge et Rules... What rules ?forêt vierge. Je sis interpellée par l’air désabusé de la cavalière et je ne peux retenir un « elle a pas l’air épanouie, elle n’aurait pas dû se forcer »… Aussitôt un monsieur me répond mi-souriant, mi gêné « oui-c’est-pas-fooooo »… bon je me dis que j’ai peut être l’art contemporain dans la peau finalement..

Et puis, peu importe si vous non plus n’avez pas tout « capté ».. Art izz life, you know !The show must go on

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s