Un meilleur système se met en place progressivement

Le monde est a refaire, ce n est pas l’echosysteme qui le dit cette fois, mais the next project system. Le collectif appelle aux alternatives en vue d’un changement profond du modele économique et des institutions. Tous les secteurs doivent revoir leur copie pour se transformer et/ou faire émerger entre autres des banques éthiques, une agriculture urbaine, des énergies renouvelables…

Parmi les personnalités du Think Tank :  la directrice de Greenpeace USA, le conseiller environnemental d’Obama, des représentants et chercheurs des prestigieuses Universités de Berkeley, Columbia, Harvard, M.I.T ou encore la fondatrice du site d’autopartage Zipcar, Robin Chase, a laquelle on doit la share economy.

Une de leur force :  la mixité sociale, raciale, inter-generationnelle avec aussi bien des femmes que des hommes issu d’univers varies et pas des moins brillants !

Ils s’accordent sur ce constat accablant :

« Le système politique et économique actuel n’est pas programmé pour assurer le bien-être des hommes et de la planète. Ses priorités sont à l’inverse le profit des entreprises, la croissance du PIB et la suprématie nationale. Si nous voulons relever les défis multiples auxquels nous sommes très sérieusement confrontés, nous devons penser autrement pour parvenir à construire une nouvelle politique économique. Cette politique doit nous élever au-delà du système actuel, qui se meurt. Qu’importe la difficulté de la tâche, le temps qu’elle nécessite : les problèmes systémiques exigent des solutions systémiques ».

Pour en savoir plus :


mots-clés : développement durable, courage, faire face, systémique, alternatives réelles, solutions, everyone

C est donc le signal de moins en moins faible que le capitalisme a epuise toutes ses ressources, (bien entendu) non renouvelables !

Sur notre petit territoire neanmoins réputé pour ses grandes idées, on sent comme une effervescence autour des nouveaux enjeux de société. Les think tank, porte-parole du foisonnement intellectuel laissent perplexes pourtant les français, a l’image de la franc-maçonnerie, sans toutefois leur ôter de la crédibilité.

La discrétion est encore de mise mais quelques effort sont faits pour déterminer leur rôle respectif et leur influence avec notamment :
– le Barometre-Image-Think-Tank-OTT-VF de l’observatoire des think tank
–  le top 10 des « laboratoires d ‘idées »  diffuse récemment sur le site du magazine Challenges 

A quand des résultats transparents et concrets de l’influence de nos brillants think (et a priori do) tank ?

Stefane Grandcamp

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s