Are yu COP ?

Quels acteurs pour contribuer aux enjeux Post COP21/22 ?

La conscience climatique est generalisee. Entre les deux COP, on passe de la réflexion a l’action….Le séminaire Management des Nouvelles Economies ouvrira ses portes, lundi 28 novembre sur cet impulse. Il se tiendra jusqu’au 2 décembre dans le quartier de Saint-Lazare a Paris (intervenants en image ci-dessous).

wwf-shark

Pour qui ?
Des spécialistes de la marque, lesquels sont aussi une partie de la solution

Sylvain Hatesse (droite), co-fondateur du jeu Terrabilis

Sylvain Hatesse (droite), co-fondateur du jeu Terrabilis

Objectifs ?
Regarder loin, agir de près, telle sera la consigne
 pour impliquer les nouvelles generations, futures responsables de l’existence d’un nouveau monde. (De)construire sa vision du monde de demain et puis la vivre sur une semaine pour être prêt a la décliner et l’exploiter  a travers le prisme de la communication et du marketing de demain.

Brieuc Saffré, co-fondateur de Whitaa

Brieuc Saffré, co-fondateur de Whitaa

Sylvain Boucherand, BL Evolution

Sylvain Boucherand, BL Evolution

Armand Bernoud, co-fondateur de Maximum

Armand Bernoud, co-fondateur de Maximum

Alexandre Bouton, Urban Act

Alexandre Bouton, Urban Act

Nicolas Froissard, mouvement UP! et VP Groupe SOS

Nicolas Froissard, mouvement UP! et VP Groupe SOS

Pascal Signolet, Delegue General du Festival Atmospheres

Pascal Signolet, Delegue General du Festival Atmospheres

Principaux thèmes ?
La COP pour les nuls : L’économie du 21e siècle expliquée aux terriens
Nouvelles entreprises, nouveaux managements
Communicants, parlez vous cop ?
Cop ou pas cop ? Les defis que doivent relever les citoyens

Engagement for Action juste avant la fin du(n) monde !

Voici le programme :

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Les infos a retenir des accords de Paris 2015 et leurs consequences concretes depuis leur entree en vigueur le 4 novembre dernier :


– ratifies par  ? 195 pays dont Chine, USA et Inde

– objectifs ? les chiffres a retenir : 2degres pour 50% de reduction de GES d ‘ici 2050
– methode : non contraignante base volontariat (tres important car meme principe souhaite pour application RSE aujourd hui)
– facture : le lead est pour les pays riches qui ont promis en 2009 une enveloppe de 100 milliards de $ (montant a revoir en 2025). Pour les autres pays developpes le financement se fera sur la base du volontariat. Enfin une tolerance et un accompagnement sont fortement souhaites envers les PVD
– controle ? objet de la cop22 avec un mot d’ordre la transparence et  un mot cle la transition


La marque responsable, social club ou very bad trip ?

Citation

Le Séminaire Marque et Innovations Sociétales se tenant a Paris du 25 au 29 janvier 2016 en fera de cette interrogation, son thème 2016. En savoir +

La RSE, version exploitable du Développement Durable en entreprise, est loin d’être comprise et/ou acceptée.

* Pourtant elle est abordée voire intégrée par un nombre croissant d’entreprises chaque année.
* Pourtant la RSE fait apparaitre un système de rémunération variable pour le top management.
* 51% des dirigeants interroges par le baromètre Generali/CSA pensent que la lutte contre le changement climatique constitue un moteur d’innovation.1248937_156_tour
* Pourtant post-attentats les marques / entreprises ont su trouver les mots :
– prise de parole avec une posture d’empathie (Apple, Google, Airbnb, etc.)
– accoler la Tour Eiffel + symbole de paix a son logo
– des dirigeants préoccupés par le bien-être de leurs collaborateurs (volet social de la RSE) ont pris des dispositions en interne et/ou conseil auprès d’organisations extérieures pour savoir comment aider leurs « ouailles » les plus touchées…. Pourquoi avoir attendu ces tragiques événements pour produire un symbole de résistance et d’humanité ?
Seulement si les entreprises s’engagent, elles ne veulent pas payer la facture carbone proportionnelle a l’impact de leurs activités.

… Belle affaire pour les uns ! Bonne conscience pour les autres !

DSC_0767De même l’exposition Universelle de Milan qui s’est tenue jusqu’en octobre dernier, en a été une preuve flagrante avec des sponsors et parfois des pavillons complètement a cote de la plaque pour répondre a la thématique de l’événement « Comment nourrir la planète et préserver l’énergie de la vie ? ».

COP21Dans le registre événement planétaire, la COP 21, a laquelle un grand nombre d’entreprises a souhaité s’associer, vient de boucler avec succès ses portes. C’est le temps du bilan et aussi l’occasion de jouer cartes sur table… j’ose même dire, de (re)battre les cartes pour imaginer ce nouveau monde plus responsable !

En effet, arrêtons les petits arrangements avec les mots et les couleurs

Revolt_Design_AF2015

Collectif Brandalism : détournement des publicités des principaux sponsors de la COP21

(greenwashing) pour dire que sa marque est engagée. Ce n’est pas le collectif Brandalism qui dira le contraire ! La communication responsable se détourne de la publicité pour que l’information prenne le relais mais c’est un travail de longue haleine qui demande humilité et compréhension des enjeux.
Alors il ne fait pas bon d’avoir mauvaise presse vis-a-vis du climat.

A ce titre, PSA Peugeot Citroen a su prendre les devants, contrairement a son homologue Renault, en concluant un partenariat avec l’ONG transport et environnement pour publier les consommations de ses voitures en condition réelles dans la foulée du scandale Wolkswagen.
Comme quoi, la pression qui pèse sur les communicants est forte ! Dans un autre genre, la nouvelle patronne de la marque American Apparel (qui a remercie son ex PDG, trop occupe par le harcèlement sexuel de ses collaboratrices) a décidé de mettre fin a leurs publicités dégradantes pour la femme.

Une nouvelle vision des métiers de la communication et du marketing …qui commence par un acte concret : la rédaction et publication du rapport annuel RSE. Autrement dit le reporting extra-financier d’actions bien réelles. Contrairement à certains préjugés, ce ne sont ceux pas ceux montres du doigt en France (Total, Mc Do, and co) les plus mauvais dans cet exercice, bien au contraire ! En outre, le web est en train de changer définitivement notre approche métier du DD et de la RSE.

Enfin, jusqu’où peut on lier valeurs personnelles et activité professionnelle ? Les managers responsables et les salariés engagés, donc convaincus par l’intégration des enjeux de développement durable dans leur entreprise, sont une espèce en voie d’apparition. En outre, la génération Y (et bientôt Z) en quête d’utilité et encore idéaliste reste plutôt absente de cette mouvance. Ce sont les + de 30 ans reconnus, comme les plus mobilises. Pourquoi certains peinent encore à se déclarer ?

Déjà l’épreuve (les preuves ?) de confiance réapparaissent dans certaines grandes entreprises a l’instar d’Augustin de Romanet, PDG d’Aéroports de Paris et premier dirigeant (sur 38) a avoir signé la charte « Confiance et Croissance » « à la jonction des dimensions économiques, axiologiques, tels les valeurs et les engagements RSE, et relationnelles ». Cette démarche scientifique a mis en évidence la complémentarité de cinq « briques » de la confiance, leurs influences réciproques et leur impact sur la croissance. « Avec les capitaux matériels et financiers, les capitaux d’image, de marque et de réputation, le capital confiance constitue le troisième actif clef de l’entreprise» affirme le dirigeant.


Donc opportunités de business et d’innovations, il y a…c’est prouvé ! Mais jusqu’à quel point peuvent elles changer le visage de l’entreprise …surtout s’il s’agit d’actions en demi-teinte ?

b27661e6Alors sans jouer les père et mère fouettards ou a l’inverse les bien-pensants.. et sans viser a tout prix la perfection…. De quoi auraient besoin le marketing et la communication aujourd’hui pour bien pour avancer sur le chemin de la sincérité, l’authenticité. Quelle serait une bonne démarche RSE pour que la marque, expression des valeurs intrinsèques de l’entreprise prenne un élan citoyen sans précédent et devienne gagnante durablement ?

La RSE « social club ou very bad trip » cela revient a se demander si tout cela n’est pas que le mythe de l’Arlésienne ou au contraire la boîte de Pandore ? Existe t-il de grandes règles de base à respecter ? Comment apaiser la relation au temps et rendre toute sa désirabilité a la marque !

Les 100 participants aurons une semaine pour se (re)positionner, se déclarer peu ou prou RSE, casser leurs apriori ! Et surtout trancher –  pour toujours évoluer, en même temps que la société – en donnant vie a l’accord signé par les 196 pays du monde en cette date historique du 12 décembre 2015 !

Présidentielles 2012 de la Communication

Anonymous Quels sont les thèmes mobilisateurs depuis quelques semaines ? La semaine du développement durable ? La nuit verte ? Le Forum Mondial de l’Eau ? la révolution Y ? Le Meeting de Vincennes, de la Concorde, du Prado ? A quelques jours du premier scrutin, les sondages et les observateurs révèlent que les français ne se passionnent pas pour la présidentielle 2012, alors je vais prendre le risque d’aller à contre-courant en vous en apportant une autre vision, voire une soupape à travers la revue non exhaustive des actions de communication alternatives qui méritent toutes, à leur niveau (coup de poing, ingénieuse, opportuniste, responsable ou encore insolite), un petit arrêt sur image et sur textes !

Pour contextualiser, je vous invite tout d’abord à consulter l’article des échos de février dernier qui se demandait où étaient passés les spin doctors pour cette présidentielle en évocant la « low attitude de la com’». Pour ma part j’ai retrouvé au moins 10 experts…

Tous candidats en 20121.Dire haut et fort que le changement passe par chacun d’entre nous
Plus de 26 000 candidats déjà.. De quoi faire tourner la tête ! http://www.touscandidats2012.fr/

2.L’appel au rassemblement des Anonymous

Dans une vidéo mise en ligne le 9 Avril, le collectif Anonymous (via son canal AnonymousFrancophone) appelle à prendre part à des rassemblements le 21 Avril dans les grandes villes de France. Ces rassemblements sont organisés par différents collectifs d’Indignés dans plus d’une dizaine de villes en France dont Paris, Lyon, Marseille, Grenoble.. Toujours dans la critique du système politique actuel et dans la recherche d’une vraie démocratie, ces rassemblement seront l’occasion de montrer une alternative à la citoyenneté bornée à l’urne tous les 4 ans. Bien qu’ils n’appellent ni à l’absention ni au vote, les Indignés pensent que les élections peuvent agir comme un catalyseur pour rassembler tous les écoeurés du système. Source : Actualutte
Pour les détails de l’évènement facebook du 21 Avril

3.Ni putes, ni soumises
Les femmes des quartiers ne seront pas, une fois de plus, les invisibles, oubliées ou même boucs émissaires des programmes ou des propositions des candidats à l’élection présidentielle. C’est ce qu’affirme le mouvement Ni Putes Ni Soumises qui convie les candidats à l’élection présidentielle à signer le Contrat social pour la mixité, l’égalité et la laïcité. Un film Web, signé BETC, portera le message, soutenu par des RP. Elle met en scène des femmes de tous horizons et de toutes ethnies parlant d’une même voix invitant les candidats à se rendre 18 avril à la Maison de la Mixité pour s’engager sur des mesures précises en signant ce Contrat Social.


4. L’interpellation des candidats par le Collectif des Publicitaires Eco-Socio-Innovants
à travers leur programme pour réformer radicalement les actions du secteur de la communication et de la publicité et s’orienter vers des pratiques plus responsables en 10 propositions.

L'Alter Gouvernement5. Le conseil des ministres de l’altergouvernement
L’Altergouvernement est un gouvernement populaire composé de 18 ministres- citoyens réunis par les éditions du Muscadier au sein d’un ouvrage collectif paru au mois de janvier 2012. Ce livre pose les bases d’une alternative concrète au schéma de société actuel, et propose plus de 250 mesures réalistes et réalisables pour une société plus juste et plus égalitaire. Accessible au plus grand nombre, cet essai invite chacun à réfléchir à la société de demain à travers 20 mesures pour sortir de la crise économique, sociale, écologique et démocratique . RDV avec le conseil des ministres donc le Mercredi 2 mai de 19h à 22h au Théâtre du Grand Parquet 20 bis rue du Département 75018 Paris. Entrée libre et gratuite pour tous.

AACC Notre métiers est de faire passer des messages

6. « Notre métier est de faire passer des messages » disent les agences de com veulent lutter contre l’abstention sous la signature « Démocratie et Communication »

7. Pétition cette fois pour oser la bio
bioconsomacteurs, osons la bio« Nous, producteurs, consommateurs et citoyens, parce que nous considérons que l’agriculture bio est, écologiquement, socialement et économiquement, une des solutions prioritaires pour l’avenir, nous demandons (…) 20% de bio en plus d’ici 2020 ».

8. Le 7ème art a cette faculté de mémoire permettant peut-être de commettre à nouveau les mêmes erreur avec « Nos animaux politiques », cycle MK2 Cinémas des quai de Seine et de Loire du 28/03 au 29/05 (Le promeneur du Champ de Mars, Pater, L’exercice de l’Etat)

9. Un mannequin  de 24 ans déclare, dans un clip savoureux, sa flamme à Jean-Luc Mélenchon.
Lancez les dés pour le visionnage (ci-dessous) …Sans oublier de vous arrêter sur la case décryptage içi


10. Dans le même esprit « poupée »,  outre-atlantique on ose aller plus loin pour intéresser les citoyens de tous âges.
Mattel lance en partenariat avec l’association The White House Project, qui milite pour la parité hommes-femmes dans la vie politique américaine, sa Barbie «I can be President». Habillée d’un tailleur rose fuchsia ourlé d’un ruban patriotique, elle représente son propre parti, le B Party. Disponible en versions caucasienne, noire, hispanique et asiatique, cette Barbie engagée est vendue 14,99 dollars. Cathy Cline, vice-présidente du marketing de Mattel en Amérique du Nord, a déclaré au magazine Forbes espérer que la poupée «donnera envie aux fillettes de s’investir dans leur communauté».

Revue We demain10bis. Mon coup de coeur, WE DEMAIN, excellente revue trimestrielle pour changer d’époque : déchiffrer, respirer, savourer, regarder, inventer, ralentir, partager, bouger. N’empêche le premier numéro il est sortit quand ?

Pour éviter l’abstention, j’aurais posé ma pierre. Pour le reste…. La communication, est-elle vraiment laissée-pour-compte ? Alors, en attendant les dimanches du  22 avril et du 6 mai, direction Saint-Michel, pour réfléchir quelques heures sous le Robinier du square René Viviani, l’arbre le plus vieux de Paris, qui a vécu plus d’une élection. Sais-t-on jamais la nature, peut parfois être source d’inspiration…

Ethical Fashion Show, la combinaison montante d’une mode consciente et désirable

Ombre chinoise sur l'Ethical Fashion Show 2011 - © mademoiselle StéfaneL’Ethical Fashion Show Paris vient de fermer ses portes. Vous ne connaissez pas, mais avez vous néanmoins déjà porté un tee-shirt en coton bio et bambou d’Ethos, un short Tudo Bom, un gilet en laine Kuyichi ? Vous auriez testé leur délicatesse et douceur remarquable, effectué un achat qui fait sens et ne pourriez plus revenir à une mode sans distinction entre New-York et Tokyo et trop rarement confortable !

Alors, Paris capitale de la mode, ne pouvait pas passer à côté d’une mode alternativement responsable et qui fasse rêver. Ainsi, est né en 2004 l’Ethical Fashion show sur une idée d’Universal Love, Messe Frankfurt et notamment Isabelle Quéhé, jouant les globe-trotteurs depuis 8 ans pour dénicher les projets tendances alliant conscience et créativité (la participation au salon implique un engagement envers la charte de bonne conduite). Pendant 4 jours (dont 3 réservés aux professionnels), le salon 2011 a attiré les pays des 4 coins de la planète (Pérou, Brésil, Sri Lanka, Inde, Hong Kong, Japon, République Kirghize, etc.) présentant une centaine de marques pour hommes, femmes et enfants, parmi lesquelles nous avons repéré :

Ethical Fashion Show 2011- © mademoiselle Stéfane

Zazazoo (France) - Zoom sur les symboles Parisiens, Arcachon et bientôt d'autres

Ethical Fashion Show 2011 - © mademoiselle Stéfane

Sakina M'sa (France) Le savoir-faire original déjà bien (re)connu dans la mode et à Paris intra muros

Ethical Fashion Show 2011 - © mademoiselle Stéfane

Diana Gamboa (Colombie) Une découverte éblouissante, poétique et élégante.

Ethical Fashion Show 2011 - © mademoiselle Stéfane

Monica Rebolledo (Colombie) Des sacs distingués, une distinction exotique façon Amérique Latine.

Ethical Fashion Show 2011 - © mademoiselle Stéfane

E-Moi (France). Des sacs encore..en papiers journaux très colorés et bien façonnés

Ethical Fashion Show 2011 - © mademoiselle StéfaneEthical Fashion Show 2011 - © mademoiselle Stéfane

Ecoluxe London (GB) : So chic, le bijou qui construit une histoire unique sans détruire l'environnement ni ses travailleurs

ET AUSSI …

  • Accessoires de mode et projet – BeadforLife, Ouganda
  • Tendances – Kimono clothes by Kazuko, Japon
  • Du plus grand effet – les accessoires pour cils de Paperself, GB
  • Composition d’un kit de création couture : LOA racine, France
  • Coup de pouce : l’association française, un sourire de toi et je quitte ma mère

Ethical Fashion Show 2011 - © mademoiselle StéfaneEthical Fashion Show 2011 - © mademoiselle StéfaneEthical Fashion Show 2011 - © mademoiselle Stéfane

Ethical Fashion Show 2011 - © mademoiselle Stéfane

Ethical Fashion Show 2011 - © mademoiselle Stéfane

Pendant les défilés nous avons repéré  : une tendance aux couleurs vives, l’attitude Geisha au quotidien, des compositions mixant les tissus sur un même vêtement, l’ethnique so chic, une prise de concience sur l’eau, le nouveau procédé jean de Marithé François Girbaud, la présence répétée du bleu Klein, la robe de mariée responsable, la Nature faîte tissu, des tenues habillées très très courtes, des coupes de cheveux rock’n’roll…

Ethical Fashion Show 2011 - © mademoiselle StéfaneL’émulation n’est pas laissée de côté puisque 2011 marque  la mise en place d’un concours de création TENCEL©, lenzing Modal© (tissus fabriqués à partir de pulpe de bois) dans le cadre de l’année internationale des forêts (Unesco) afin d’encourager les créateurs à intégrer cette donnée dans l’éco-conception de leurs produits. Le hasard faisant sans doute bien les choses (le travail aussi) puisqu’un créateur japonais, basé à Fukushima, a remporté un des prix.

Les organisateurs ont pris soin de mettre également l’accent sur l’aspect sensibilisation, plus que jamais nécessaires. D’une part, les show rooms sont agencés sous forme d’îlots pédagogiques : For Nature by Nature (marques utilisant des matières premières écologiques et naturelles), Re-life (matières recyclées), Precious skills (les designers ayant des savoir-faire particuliers) et Made with Love (pour les marques développant des projets locaux). D’autre part de nombreuses table-ronde étaient proposées pour enrichir la réflexion des professionnels et du grand public autour des initiatives vers une meilleure information du consommateur ou encore dans la mode, de quoi parle t-on quand ont dit innovation, éco-conception…

L’année prochaine et pour la première fois, l’Ethical Fashion Show passera en mode bi-annuel (mars-septembre), preuve s’il en faut encore, d’une demande croissante des acheteurs et d’une réponse des créateurs à la fois stylée, responsable, consciente, distinguée et abordable des collections, dépassant le simple phénomène de mode.

Plus chère, me direz vous ? A peine, mais la vraie question est plutôt, quel prix êtes vous prêts à mettre dans une marque qui raconte une histoire, utilise des matériaux souvent plus nobles et définitivement plus respectueux de notre planète et de ses hommes, les symboles d’un art de vivre entre l’ethique chic et le bon goût. La vie est souvent une question d’arbitrage et de priorité…

2 défilés en vidéo, à venir

Ces obscurs objets du désir, signé Ikea

Ikea descend dans le métro

Nous sommes peu nombreux à ne pas avoir dans notre salon, notre salle de bain ou notre chambre, la lanterne grise, la lampe, la boite de rangement, le panier à linge ou encore le miroir bien reconnaissable.. signés Ikea !

Cette sympathique marque sait se distinguer depuis 30 ans ! D’abord parce qu’elle joue sur l’identité suédoise, le côté naturel et sain..quitte à forcer le trait pour le plus grand plaisir de tous. Vous souvenez-vous de ses spots publicitaires décalés et humoristiques.. où tout le monde peut se reconnaître ?  Ikea sait créer le lien affectif et émotionnel avec sa clientèle en allant la chercher là où elle ne s’y attend pas. D’ailleurs, des surprises elle sait en faire ! Cet hiver, la marque avait installé des canapés, à tester, dans deux stations du métro parisien. Au début de l’été, ce sont quelques clients, triés sur le volet, qui ont gagné une nuit à l’Olympia. Pour un concert ? Non pas exactement.. quoique l’animation musicale était là.. mais surtout pour dormir et rêver sur des matelas ikeaiens..

Alors tout cela semble trop beau pour être vrai ? Si Ikea sait créer le désir avec tous ses objets pour tous les goûts et à tous les prix…Qui est vraiment le géant ? Pourquoi cette entreprise internationale n’est-elle pas côtée ? Est-elle seulement encore suédoise ? Il semblerait que la marque ne souhaite pas jouer la transparence avec les journalistes.

Alors sans trop se forcer, on a trouvé des incohérences avec l’une des nouveautés de l’enseigne. Non, ce n’est pas son catalogue, même s’il vient de sortir (dixit le site). Il s’agit de sa prise de conscience sur le changement climatique. A ce titre, Ikea a lancé son site de co-voiturage avec le soutient du WWF. Judicieux puisque la plupart du temps les magasins sont en lointaine périphérie.

Sauf que cela s’appelle surfer sur la vague du Développement Durable. Pourquoi ? Parce qu’au lieu d’1 client, c’est deux ou trois qui viennent en même temps. Si Business et DD sont loin d’être incompatibles, il faut penser transversalité et cohérence entre le dire et le faire pour se permettre une communication sincère. Ici le climat et la planète ont bon dos. PArce que finalement Ikea fait quoi pour vous ? Où est la démarche win-win ? Pourquoi ne pas avoir proposé un bon de réduction à ceux qui cherchent une voiture et à ceux qui acceptent de co-voiturer ? Ou encore pourquoi ne pas lancer un système de navettes comme celui des aéroports. Réduction d’impact écologique garantit et quelques emplois de conducteurs à la clé !

La marque pourrait commençait par faire des meubles qui ne sont pas en teck et issus de la déforestation ou encore s’entourer de fournisseurs responsables.. sans oublier de bien traiter ses salariés.

Au fait, j’ai besoin de bougies chauffe-plat. Quelqu’un va chez Ikea demain ?

Beyond Petroleum…Black is back !

... Sur la plage abandonné(e)..
… Sur la plage abandonné(e)..

Il y a 3 semaines, alors que le symbolique voile d’un mariage forcé entre la nature et le diable envahissait subrepticement les fonds marins non loin des côtes de la Nouvelle Orléans… Les medias s’en faisaient à peine l’écho. Pourtant on n’a peine à ne pas rire noir… du slogan de BP  « Beyond Petroleum » !

Alors comment réagir quand on a l’impression que la plus grosse catastrophe écologique de tous les temps n’est pas arrivée ? C’est difficile surtout de savoir quoi faire plutôt que de se demander si la boulette (pardonnez mon cynisme) de BP ressort d’une très grande voire insoutenable responsabilité.  1l d’huile peut couvrir une surface de 1000m2 d’eau, empêchant ainsi l’oxygénation de la faune et la flore. Sachant que 800 000l  de pétrole sont déversés.. Je vous laisse faire le calcul !!

Aucun débat public n’a été envisagé..D’ailleurs, sans même chercher à dialoguer avec les marins pêcheurs bloqués à quai à la Nouvelle-Orléans, BP a promis, de leur adresser quelques billets verts. Sauf que justement, pour eux, le vert ne leur rappelle pas du tout le logo de la Compagnie mais plutôt celui de la biodiversité (cf. article ci-dessous).  Même s’ils ne connaissent pas le mot savant, ils en comprennent intrinsèquement les nécessaires existence et protection. Sur France Info, l’un d’eux s’est exprimé en rappelant que sa non-éducation ne faisait pas de lui quelqu’un de bête et inutile. Que la compagnie pouvait exploiter les forces en présence et sans travail depuis la marée noire.

Mais BP préfère attendre, attendre et attendre que les grands ingénieurs trouvent une ingénieuse idée. C’est vrai que nous avons le temps… Non seulement, la police des océans, autrement dit Greenpeace ne s’est pas encore officiellement manifestée (cf. lien ci-dessous) et le WWF ne se prononce pas. Mais aussi les combustibles fossiles, c’est bien connu on en a trop. Quest-ce que 800 000 litres de pétrole…

Aujourd’hui même si les informations en provenance des medias sont contradictoires, il semblerait que la pression s’intensifie.. Enfin !…Néanmoins, BP a trouvé la solution pour contourner le filtre des journalistes en communiquant via Facebook et Twitter ! N’oublions pas, sans tout connaître de l’Etat de la Louisiane,  que c’est l’une des populations les plus pauvres des US, mise à l’écart par ses compatriotes, qui a vécu il y a moins de 5 ans une autre catastrophe naturelle et qui n’a pas toujours accès aux nouvelles technologies.

Photos crédits : Suzanne Plunkett/Reuters
Photos crédits : Suzanne Plunkett/Reuters

Quel crédit peut encore avoir BP, quand on sait que le DG, Tony Hayward claironne son positivisme (cf. article libération), celui-là même qui avait dit au moment du changement de logo : « Our aspirations remain absolutely unchanged: no accidents, no harm to people and no damage to the environment ».

Je vous laisse apprécier les méthodes, le greenwashing et l’exemplarité. Comme je n’ai moi-même pas la solution quant aux punitions à caractère préventif à mettre en place.… J’encourage tous ceux qui ne l’auraient pas déjà fait à exploiter les medias sociaux pour que cette marée puisse-être prise en main « à temps »  et grâce à notre pouvoir de consommateur, à boycotter autant que possible la marque BP (d’autant que les soi-disant frères d’armes tirent sur l’ambulance _ Total pub radio) !

Les +
1 – Groupes existants sur Facebook : « Rendez BP responsable de la marée noire dans le Golfe » et  « Protestez contre la marée noire du Golfe ».
2 – Article de Libération : http://www.liberation.fr/terre/0101634306-colmatage-a-haut-risque-pour-bp
3 – http://www.lesechos.fr/depeches/science-environnement/afp_00252138-biodiversite—60-specialistes-de-l-ecologie-en-appellent-a-nicolas-sarkozy.htm

et pour aller + loin  (liens anglophones) ..
http://www.care2.com/causes/environment/blog/10-most-horrifying-facts-about-the-gulf-oill-spill/
http://www.greenpeace.org/usa/press-center/releases2/obama-spill-bp

http://www.treehugger.com/files/2010/05/7-stupidest-statements-bp-gulf-oil-spill.php

http://www.deepwaterhorizonresponse.com/go/site/2931/

http://www.uow.edu.au/~sharonb/bp.html

La “ « démobilité”  » ou comment réapprendre à nous déplacer ?

Une étude récente montre que lorsque la jeunesse new yorkaise a le choix entre un smartphone et une voiture, elle choisit sans hésiter, les technologies de l’information et de la communication.

Le principe du vélib,’ à Paris ou dans les grandes villes françaises, est l’exemple d’un choix non cornélien et qui prend de l’ampleur aujourd’hui; celui d’une mobilité subie ou d’une mobilité choisie. Le Développement Durable ne concerne pas que le bio… et la dramatique actualité nous a encore montré que le grignotage de notre civilisation sur notre environnement naturel est une erreur… Alors de plus en plus d’entreprises réfléchissent à des solutions alternatives. Ces réponses sont très attendues par un nouveau type de consommateur qui se demande notamment, comment se déplacer en polluant moins. Alors non.. il n’y a pas que les bobos concernés, parce qu’à Paris hélas, ils ne sont pas les seuls à ne pas trouver de taxis lorsqu’ils en ont besoin !

C’est en ce sens que le directeur de Voiture & Co (cf. infra) affirme que « ce n’est pas une injonction de passer à l’acte mais bien l’idée de passer à l’acte ensemble ». Mais parfois certaines propositions sont irréelles (la voiture électrique), paradoxales (le stationnement résidentiel induit un non usage de la voiture, la prime a la casse pour moins polluer mais encourage à acheter des véhicules) ou inutiles (rajouter des infrastructures pour désengorger les axes de circulation). De fait l’e-mobilité de Volkswagen, la voiture hybride de Toyota ou le système Stop&Go reviennent au même… « une voiture, reste une voiture. elle prend toujours autant de place, ce qui n’est pas soutenable en l’état » alerte Bruno Marzloff, sociologue et fondateur du think tank Chronos.

Quelles solutions alternatives ? ©mademoisellestefane - mars 2010

Cependant certaines idées sont remarquables et peuvent avoir un effet boule de neige car ne l’oublions pas DD & Business ne sont pas incompatibles et ce n’est pas une honte. La preuve par l’exemple avec Peugeot et sa nouvelle marque Mu, qui vient d’entrer dans l’économie de fonctionnalité. C’est à dire passer de la vente du produit à la vente de son usage pour faire simple. Des vélos, des scooters, des voitures sont mis à la disposition des citadins le temps qu’ils veulent pour une somme pour l’instant accessible.

Je concluerai sur cette juste pensée de Marc Fontanès « Il est difficile de changer les attitudes des gens qui, par exemple, prennent l’avion entre Paris et Bordeaux, alors que le train c’est plus rapide, plus simple, et plus confortable pour travailler. Mais ils restent attachés à leur programme de miles… Alors apprenons d’abord à nous déplacer avant de réapprendre à la faire ! »

Alors chacun (l’usager, vous, moi, nous) est donc en mesure de prendre ses responsabilités. Il est donc intéressant de se poser des questions et de faire des choix conscients. D’ailleurs, comment êtes vous allés faire vos courses aujourd’hui ? Lancez le débat sur la mobilité ce soir au dîner et vous verrez ? ;)

Les+
Découvrez la mobilité durable :  « Les transports, la planète et le citoyen » de L. Bu, M. Fontanès, O. Razemon – éditions Rue de l’échiquier  – février 2010
http://www.voitureandco.com Ils nous aident à bouger futé et en finir avec la galère des transports